L’an deux mille vingt et du 07 au 08 août 2020 s’est déroulé à Tillabéry, l’atelier d’enrichissement et de validation de la planification triennale 2020-2022 du Dispositif National de Prévention et Gestion des Crises Alimentaires (DNPGCA).

Etaient présents à l’atelier, les cadres centraux du DNPGCA et le Secrétaire Permanent Régional du DNPGCA de Tillabéry.

Il s’agit à travers cet atelier de :

ü  Passer en revue le bilan de la mise en œuvre de la programmation triennale 2017-2019 du DNPGCA ;

ü  Enrichir le document proposé par les consultants ;

ü  Revoir les différents résultats, produits et activités proposés dans le plan triennal 2020-2022 tout en le réadaptant au contexte du dispositif ;

ü  Revoir le lien des activités proposées avec l’initiative 3N et le Document de Programmation Pluriannuelles de Dépenses.

Avant le démarrage des travaux proprement dit, le Secrétaire Permanent du DNPGCA, ayant présidé les travaux, a dans son mot de bienvenue remercié les participants pour avoir fait le déplacement de Tillabéry et a rappelé la mission du Dispositif National de Prévention et Gestion des Crises Alimentaires (DNPGCA), principal outil de mise en œuvre de l’axe stratégique 3 de l’Initiative 3N « amélioration de la résilience des populations face aux changements climatiques, crises et catastrophes » à travers les programmes stratégiques 9 et 10 de son plan d’action 2016-2020. Il a aussi rappelé la pandémie de la COVID-19 qui a impacté et continue d’impacter négativement les moyens d’existence et la résilience des populations vulnérables malgré les efforts inlassables consentis par le Gouvernement dans la lutte contre cette maladie.

Dans son discours d’ouverture, le Secrétaire Général Adjoint (SGA) de la Région de Tillabéry, représentant le Gouverneur empêché, a également souhaité la bienvenue aux participants et a remercié le DNPGCA pour avoir fait le choix de son entité administrative afin d’abriter les présents travaux. Il a fini son intervention tout en souhaitant aux participants plein succès dans leurs travaux.

Après la cérémonie d’ouverture, les travaux de l’atelier se sont poursuivis avec la présentation des différentes parties du document provisoire produit par la consultante.

A l’issue de chaque présentation des débats ont été engagés. Aux questions posées ; des réponses adéquates ont été apportées par la présentatrice, complétée par certains participants.

Des travaux de groupes ont été faits pour davantage amender le document.

Ainsi, suite à la présentation du bilan de mise en œuvre de la programmation triennale 2017-2019 (fait sur la base de différents rapports consolidés des activités du DNPGCA), l’atelier a recommandé de :

-          Elaborer les outils communs de rapportage ;

-          Faire apparaitre le taux d’exécution physique et financière par produit et par résultat ;

-          Eriger le DNPGCA en un programme pour faciliter la mobilisation des ressources sur le budget national ;

-          Mettre à la disposition du DNPGCA des cadres en quantité et qualité adéquates ;

-          Elaborer un plan formel de formation des cadres du DNPGCA ;

-          Poursuivre du renforcement de la CFS en ressources humaines ;

-          Réactualiser l’Accord cadre Etat-Donateurs pour prendre en compte les activités de la CFS ;

-          Elaborer un plan de renforcement de capacités des cadres du DNPGCA ;

-          Poursuivre l’opérationnalisation de la CFS à travers le renforcement des équipes en quantité et qualité ;

-          Poursuivre la collecte des informations liées aux crises soudaines ;

-          Poursuivre la mise en œuvre des opérations d’acquisition des semences d’urgence et d’Aliments Bétail.

A l’issue de la présentation de la planification triennal 2020-2022, il a été recommandé de :

-          Regrouper toutes les formations similaires ;

-          Développer un chapitre sur le partenariat stratégique et la mobilisation des ressources ;

-          Elaborer une stratégie de mobilisation des ressources ;

-          Prendre en compte les hypothèses et risques surtout dans un contexte sécuritaire pas favorable et la tenue des élections au Niger et dans certains pays limitrophes ;

-          Proposer un schéma light sur les missions ;

-          Prendre en compte les analyses de vulnérabilités chronique avec les périodes d’analyses ;

-          Reformuler certaines activités telles que : Appuyer la mission de suivi de la campagne agropastorale, appuyer le renforcement des OSV/SCAP-RU ;

-          Prévoir un paquet minimum pour répondre aux crises pastorales aigues (Aliment pour bétail) et les semences d’urgences dans les zones vulnérables ;

-          Poursuivre l’amélioration de la communication à travers entre autres la poursuite de la mise à jour du site Web du DNPGCA et la réalisation des points de presse ;

-          Prendre en compte les activités pertinentes issues des recommandations formulées à l’attention du DNPGCA lors de différentes études/évaluations en dehors des activités traditionnelles.

les travaux ont été clôturés par le SP/DNPGCA. Ce dernier a réitéré ses remerciements aux participants pour leur assiduité et le sérieux avec lequel ils ont réalisé le travail. Il a invité les cadres a plus de travail et de courage pour une meilleure mobilisation des ressources et mise en œuvre des activités programmés. Il a enfin ébauché les prochaines étapes dont la partage du document au sein du CEC et des Partenaires Techniques et financiers du DNPGCA.

SPCFSDAF

Go to top